Anita Ruegsegger, lauréate du Mérite culinaire 2017

Le Mérite culinaire de la Confrérie de la Poire à Botzi

Une femme paysanne primée pour l’ensemble de son oeuvre

Depuis 2009, la Confrérie de la Poire à Botzi remet chaque année son Mérite culinaire à un représentant des métiers de bouche ou à une personnalité particulièrement méritante s’étant distinguée dans la mise en valeur de ce fruit hors du commun, le seul de Suisse à bénéficier d’une AOP.

Même si les restaurateurs paraissent les mieux placés pour décrocher la timbale, le palmarès de ce prix témoigne de l’extraordinaire engouement que suscite la Poire à Botzi, laquelle aiguillonne de plus en plus la créativité de personnes lui vouant un véritable culte.

Si l’an dernier le Mérite culinaire avait été attribué à une fromagerie pour la création d’un produit de grande qualité – un yoghourt à la Poire à Botzi – cette distinction valorise cette fois les efforts inlassables d’une femme paysanne qui éprouve une profonde dilection pour la prestigieuse petite poire.

La lauréate du Mérite culinaire 2017 est Anita Ruegsegger qui, aux côtés de son mari Rudy, exploite la Ferme des Chandines à Delley-Portalban, dans la Broye. Cette femme paysanne exemplaire a été détectée depuis un certain temps déjà par les radars du jury présidé par André Winckler. Les membres dudit jury ne dissimulent pas leur admiration face à ses efforts pour mettre la Poire à Botzi AOP en exergue. En effet, ses mérites et ses talents ne se confinent pas à la mise en bocaux (plus de 1200 pour la seule année 2017) de la récolte de la ferme familiale, mais ils s’expriment également dans la confection de produits dérivés de très grande qualité. La confiture et le chutney de Poire à Botzi peuvent être considérés comme des produits phares auxquels il sied d’ajouter le vin cuit et l’eau-de-vie de Poire à Botzi. Jamais la Poire à Botzi AOP n’avait été à pareille fête dans une ferme.

Car la Ferme des Chandines est aussi une véritable caverne d’Ali Baba que la fée du logis a aménagée en point de vente pour l’ensemble des produits du terroir. Plusieurs dizaines de produits y sont référencés : fruits et légumes frais, huiles, vinaigres, eaux-de-vie, vins tranquilles et mousseux, jus de pomme, miel, flûtes au sel, confitures, chutneys, sirops, œufs frais, chocolats, biscômes, caramels. Et la liste n’est pas exhaustive. C’est qu’Anita Ruegsegger est aussi une commerçante avisée qui pourrait sans peine initier ses collègues paysannes à l’art de la vente directe. Elle n’hésite pas à proposer aux visiteurs de la Ferme des Chandines des produits artisanaux venus d’ailleurs, mais ayant toujours un rapport marqué avec le terroir. Par ailleurs, Anita Ruegsegger confectionne elle-même tous les samedis pain, tresse et cuchaule qu’elle fait cuire au feu de bois. Elle propose également à sa clientèle de scintillants paniers-cadeaux qui font ressortir son goût inné pour la décoration. Un art qu’elle maîtrise à la perfection comme en témoignent ses tables décorées à l’occasion de différentes manifestations.

A travers le Mérite culinaire 2017 remis à Anita Ruegsegger, c’est le labeur de toute une famille paysanne, notamment celui du maître de céans Rudy, qui est récompensé. Ladite famille exploite la Ferme des Chandines depuis près de 45 ans et a fait œuvre de pionnier en introduisant la vente directe il y a plus de vingt ans.

Informations complémentaires

Jean-Paul Baechler, Gouverneur (079 445 93 33 / jean-paul.baechler@culturefood.ch)
André Winckler, Président du jury (079 277 74 58 / aw@aw-media.ch)