Claude-Olivier Marti, lauréat du Mérite culinaire 2013

C’est sur un lauréat pour le moins atypique que le jury du Mérite culinaire de la Confrérie de la Poire à Botzi a jeté son dévolu pour l’édition 2013. Après des restaurateurs (Pierrot Ayer à Fribourg et les frères René et Nicolas Ducret à Guin) pour les deux premières éditions, un boulanger-pâtissier-confiseur (Didier Ecoffey à Romont) pour la troisième, un maître agriculteur (Dominique Savary à Sâles) pour la quatrième, c’est à l’animateur d’un blog culinaire, Claude-Olivier Marti à Fribourg, que revient cette fois le prix récompensant des efforts particulièrement méritoires dans la mise en valeur de la Poire à Botzi et de ses produits dérivés.

Dans son blog – 1001recettes.blogspot.ch – Claude-Olivier Marti, qui n’exerce pas un métier de bouche mais qui est titulaire d’un doctorat en biologie moléculaire et qui travaille pour un grand laboratoire médical, témoigne de sa passion pour la gastronomie en général et les produits du terroir en particulier. Il y fait la part belle à la Poire à Botzi non point par des digressions qui pourraient être ennuyeuses mais en proposant plusieurs recettes originales qu’il a bien sûr dûment testées et qui ont séduit le jury. A commencer par un dessert de quatre « petites gourmandises », comme les appelle lui-même leur créateur, à savoir une Poire à Botzi dans son nid de cheveux d’ange, une Poire à Botzi avec son manteau de chocolat à la noix de coco, un mille-feuille de Poire à Botzi et sa crème au samos ainsi qu’une glace vanille au vin cuit de Poire à Botzi. Ces recettes peuvent être consultées sous le lien suivant : http://1001recettes.blogspot.ch/2006/09/une-histoire-fribourgeoise.html.
Par ailleurs, dans son blog, Claude-Olivier Marti, propose encore un chutney de Poire à Botzi 100% fribourgeois  (http://1001recettes.blogspot.ch/2011/10/deux-chutney-aux-parfums-dautomne.html),   un foie gras de canard tiède au chutney de fruits de nos campagnes avec de la Poire à Botzi (http://1001recettes.blogspot.ch/2009/10/peut-etre-le-meilleur-foie-gras-que-tu.html) ainsi qu’une glace au vin cuit et Poire à Botzi (http://1001recettes.blogspot.ch/2009/05/un-tresor-culinaire-dicique-cest-bon.html). Claude-Olivier Marti a par ailleurs bien d’autres cordes à son arc. Il est, entre autres l’auteur, d’un e-book culinaire, « O’cha », dans lequel il présente des recettes asiatiques.

Les recettes de Claude-Olivier Marti vont dans le droit fil des efforts de la Confrérie de la Poire à Botzi qui visent à encourager l’utilisation de ce fruit merveilleux sous toutes ses formes. Car, en dehors de la période de la Bénichon et de celle de la chasse, la Poire à Botzi se fait plutôt rare dans les assiettes. C’est le lieu de rappeler que la Poire à Botzi AOP (qui a remplacé l’AOC depuis cette année) répond à des critères de qualité très sévères et qu’elle se prête idéalement à la conservation dont les techniques sont aujourd’hui connues et maîtrisées. Puissent les restaurateurs s’inspirer de l’exemple de Claude-Olivier Marti, amateur éclairé dans le sens le plus noble du terme, et intégrer encore plus souvent la Poire à Botzi dans leurs menus, de l’entrée au dessert !

Lentigny, le 13 septembre 2013